Tomorrowland (Brad Bird)

A l'affiche, en DVD, à la télé ou en K7...Vos avis et critiques

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede cloneweb le Jeu 21 Mai 2015 19:45

"vive les éoliennes et les musiciens de rue".


Ce raccourci géant. Et c'est moi de mauvaise foi.
Image
Avatar de l’utilisateur
cloneweb
Awesome Boss
Awesome Boss
 
Messages: 8206
Inscription: Sam 6 Sep 2008 08:14
Localisation: Paris

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede Sigurd le Jeu 21 Mai 2015 19:46

cloneweb a écrit:
"vive les éoliennes et les musiciens de rue".


Ce raccourci géant. Et c'est moi de mauvaise foi.


Ah ben non, c'est montré tel quel à l'écran... Je ne fais aucun raccourci.
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Sigurd
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
 
Messages: 1458
Inscription: Jeu 22 Sep 2011 11:01

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede Sigurd le Jeu 21 Mai 2015 19:47

C'est un raccourci géant de dire que c'est complètement kitch que le dénouement permet EN PLUS (comme s'il n'était pas assez GENTIL ET PLEIN D'ESPOIR !)
au papa de trouver du travail....? Piiiiitiiiiiié.
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Sigurd
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
 
Messages: 1458
Inscription: Jeu 22 Sep 2011 11:01

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede alex_bono le Jeu 21 Mai 2015 19:49

Loval : j'utilise plutôt Disney comme un adjectif. Si Ca avait été un autre producteur avec les mêmes défauts j'aurais utilisé ça aussi

La fin ne m'a pas spécialement dérangé mais je vois ce que vous voulez dire.
Image
Avatar de l’utilisateur
alex_bono
Capitaine Sprout
Capitaine Sprout
 
Messages: 2319
Inscription: Dim 7 Sep 2008 10:47

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede cloneweb le Jeu 21 Mai 2015 19:54

Sigurd a écrit:
cloneweb a écrit:
"vive les éoliennes et les musiciens de rue".


Ce raccourci géant. Et c'est moi de mauvaise foi.


Ah ben non, c'est montré tel quel à l'écran... Je ne fais aucun raccourci.


Ce sont des exemples de gens qui peuvent changer les choses, du chanteur de rue au mec qui construit des voitures en passant par un gus qui fait un safari.
C'est de l''optimisme bon sang de bois.
Évidemment qu'on va pas te montrer un banquier et un mec qui raffine du pétrole. On préfère te montrer l''équivalent du garçon qui veut dépolluer les océans, des gens qui font des potagers urbains sur leurs toits ou des mecs qui cherchent à faire de l'agriculture responsable
Image
Avatar de l’utilisateur
cloneweb
Awesome Boss
Awesome Boss
 
Messages: 8206
Inscription: Sam 6 Sep 2008 08:14
Localisation: Paris

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede loval le Jeu 21 Mai 2015 21:02

Entre un "musicien" qui quémande dans la rue et un jeune écolo qui entreprend des actions, il y a une différence. Je n'ai rien contre l'optimisme et les bons sentiments, surtout quand c'est bien fait et au service de la narration (coucou Speed Racer), mais dans Tomorrowland c'est abusivement mal écrit. Tout le final - qui aurait dû permettre au film de prendre de l'ampleur (coucou à nouveau Speed Racer) - s'écrase pour asséner sa morale sirupeuse et pour revenir au récit cadre inutilement alambiqué.
Image
Avatar de l’utilisateur
loval
Greta's Slave
Greta's Slave
 
Messages: 4858
Inscription: Mer 10 Sep 2008 19:03

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede cloneweb le Ven 22 Mai 2015 08:49

C'est toi inutilement alambiqué.

Posons la question autrement alors.
On part du principe que Bird veut montrer qu'il y a du bon chez les gens et que l'humanité peut s'en sortir à travers ces gens qui ont envie de faire bouger les choses.
Du coup, il choisit de montrer des talents de par le monde, nous faisant comprendre que ce sont des Cassey en puissance. Il choisit un garagiste et un hippie.

Toi, dans cette optique, tu aurais voulu voir quoi ?
Image
Avatar de l’utilisateur
cloneweb
Awesome Boss
Awesome Boss
 
Messages: 8206
Inscription: Sam 6 Sep 2008 08:14
Localisation: Paris

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede Sigurd le Ven 22 Mai 2015 12:04

cloneweb a écrit:C'est toi inutilement alambiqué.

Posons la question autrement alors.
On part du principe que Bird veut montrer qu'il y a du bon chez les gens et que l'humanité peut s'en sortir à travers ces gens qui ont envie de faire bouger les choses.
Du coup, il choisit de montrer des talents de par le monde, nous faisant comprendre que ce sont des Cassey en puissance. Il choisit un garagiste et un hippie.

Toi, dans cette optique, tu aurais voulu voir quoi ?


Non mais c'est l'idée en elle-même qui est risible. Après, le politiquement correct et leur sélection ne fait qu'enfoncer le clou.
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Sigurd
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
 
Messages: 1458
Inscription: Jeu 22 Sep 2011 11:01

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede cloneweb le Ven 22 Mai 2015 15:14

Je suis surement idiot mais en quoi vouloir montrer des gens capables de faire changer les choses et nous faire un monde meilleur est stupide ?
Image
Avatar de l’utilisateur
cloneweb
Awesome Boss
Awesome Boss
 
Messages: 8206
Inscription: Sam 6 Sep 2008 08:14
Localisation: Paris

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede Hellboy le Sam 23 Mai 2015 19:13

Tomorrowland

Il faut reconnaître un talent à Brad Bird, et pas des moindres, il SAIT faire rêver en montrant des robots et des hommes volants (et lorsqu'on a le combo "robot volant" on touche l'apothéose). Comme si un gamin de 10 ans avait la possibilité et le talent de réaliser des films : c'est généreux, bondissant et spectaculaire.

Mais il y a aussi des limites : il y a des longueurs et un message assez étrange dont on ne sait s'il faut y réfléchir ou pas : des génies peuvent sauver l'humanité mais pour cela, ils doivent s'exclure de l'humanité pour mieux bosser de leur côté jusqu'au jour où... m'enfin bon, en attendant, il ne faut pas s'étonner si tout va mal.
De plus, j'ai bien aimé ce côté "la science peut sauver le monde" cher aux amateurs de SF depuis Jules Verne (et le petit coup de gueule sur les dystopies m'a fait sourire) et j'aimerais y croire de toutes mes forces mais il faut hélas bien constater que le facteur humain et religieux (un mot soigneusement évité dans le film) freine pas mal les choses. Et même si cela est critiqué dans le film, l'argent reste le nerf de la guerre (grâce entre autres aux américains, en plus).

Du coup, le film atteint vraiment son but dans le sens où il nous replonge dans une sorte de naïveté des années 50/60, une époque où tout allait bien pour les pays riches et où on pouvait se permettre de critiquer sans trop chercher les véritables responsables et où on pouvait rêver à un autre mode de vie car on savait intrinsèquement que le pays ne vacillerait pas. Les années 70 changèrent la donne et depuis le monde a la gueule de bois (comme dans les comics, oui, car les comics, c'est la vie).

Et là, je me rends compte que je parle exactement comme George Clooney dans le film (déjà que je lui ressemble, pffiou, trop de coïncidences) et qu'il ne faudrait pas, qu'on peut changer les choses et qu'il faut rester optimiste, et après tout, en tant qu'enseignant et père de famille, c'est la bonne attitude à avoir. Même s'il faut parfois se botter les fesses pour y parvenir. Il est tellement plus facile de critiquer que d'agir.
Avatar de l’utilisateur
Hellboy
Démon et Merveille
Démon et Merveille
 
Messages: 3282
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 11:17
Localisation: Avec ta copine

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede Xidius le Sam 23 Mai 2015 19:49

Pour moi le message c'est plus "On peut sauver le monde qu'avec des optimistes, en excluant les cyniques et les blasés de l'équation"
Image
Avatar de l’utilisateur
Xidius
L'Elu
L'Elu
 
Messages: 4971
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 16:10
Localisation: Paris (XVème)

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede Sigurd le Sam 23 Mai 2015 20:47

Hellboy a écrit:Tomorrowland

Du coup, le film atteint vraiment son but dans le sens où il nous replonge dans une sorte de naïveté des années 50/60, une époque où tout allait bien pour les pays riches et où on pouvait se permettre de critiquer sans trop chercher les véritables responsables et où on pouvait rêver à un autre mode de vie car on savait intrinsèquement que le pays ne vacillerait pas. Les années 70 changèrent la donne et depuis le monde a la gueule de bois (comme dans les comics, oui, car les comics, c'est la vie).


C'est là où le film se mord la queue. Progressiste à mort mais tout de même ancré dans une imagerie et une nostalgie très flatteuse pour les 30-50 ans.

Hellboy a écrit:Et là, je me rends compte que je parle exactement comme George Clooney dans le film (déjà que je lui ressemble, pffiou, trop de coïncidences) et qu'il ne faudrait pas, qu'on peut changer les choses et qu'il faut rester optimiste, et après tout, en tant qu'enseignant et père de famille, c'est la bonne attitude à avoir. Même s'il faut parfois se botter les fesses pour y parvenir. Il est tellement plus facile de critiquer que d'agir.


Oui, il faut avoir l'envie et la force de changer les choses (Nietzsche si tu nous entends...). Et y croire. Simplement, ce n'est pas en véhiculant un optimisme béat et un foi inconditionnelle en l'humanité que les choses vont changer. Je peux aussi parler en tant qu'enseignant (pas en tant que père, enfin, à moins qu'on compte les chats) et j'ai toujours (du moins aussi loin que je m'en souvienne) été attiré par ce métier pour l'idée de la transmission et de l'amélioration. Simplement, je pense qu'on est plus efficace si on confronte les jeunes à la réalité et à sa complexité en les encourageant à développer un sens critique (raison pour laquelle je me suis tourné vers l'enseignement supérieur). Et le sens critique nous amène parfois à accepter que l'optimisme n'est pas forcément la meilleure voie. C'est en se rendant compte de certaines failles de l'être humain que les jeunes progressent le plus, sont forcés à repenser leur conception des choses, la complexifier. Finalement, c'est pas tant une question d'être optimiste ou pessimiste selon moi qui s'avère déterminant pour le futur, c'est notre envie de toucher la vérité. C'est bien pour ça que cette réponse dans l'optimisme offerte par le film ne me suffit pas.
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Sigurd
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
 
Messages: 1458
Inscription: Jeu 22 Sep 2011 11:01

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede Hellboy le Sam 23 Mai 2015 21:46

Je comprends, d'autant plus que je suis assez cynique en général, mais j'ose aussi espérer en certains idéalistes, voire idéalismes et c'est sur cela que repose le film. Et le fait que ceci soit incarné par une jeune fille n'est pas innocent.
Bien sûr que la confrontation à la réalité est importante (coucou 11 septembre) mais il faut tout de même garder une part d'utopie vers laquelle tendre.
Tu parles de "vérité" mais existe-t-elle objectivement ? Chaque pays, chaque camp, chaque individu ne possède-t-il pas "sa" vérité ?

xidou a écrit:Pour moi le message c'est plus "On peut sauver le monde qu'avec des optimistes, en excluant les cyniques et les blasés de l'équation"

Et donc on n'essaye pas de les changer ? Clooney y arrive, pourtant. ;-)
Avatar de l’utilisateur
Hellboy
Démon et Merveille
Démon et Merveille
 
Messages: 3282
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 11:17
Localisation: Avec ta copine

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede cloneweb le Sam 23 Mai 2015 21:54

Xidius a écrit:Pour moi le message c'est plus "On peut sauver le monde qu'avec des optimistes, en excluant les cyniques et les blasés de l'équation"


C'est pas très gentil de vouloir exclure nos amis suisses, ils sont gentils :jump:
Image
Avatar de l’utilisateur
cloneweb
Awesome Boss
Awesome Boss
 
Messages: 8206
Inscription: Sam 6 Sep 2008 08:14
Localisation: Paris

Re: Tomorrowland (Brad Bird)

Messagede Basile le Dim 24 Mai 2015 14:35

Sigurd a écrit:C'est là où le film se mord la queue. Progressiste à mort mais tout de même ancré dans une imagerie et une nostalgie très flatteuse pour les 30-50 ans.



Tout le passage dans le comic shop consiste à bousiller les fétiches de cette pop culture.
Brave comme les lions de l'Atlas, il vit un rêve glorieux.
Avatar de l’utilisateur
Basile
Team CloneWeb
Team CloneWeb
 
Messages: 2193
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 09:18

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les films déjà sortis

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités