Vos derniers films vus

A l'affiche, en DVD, à la télé ou en K7...Vos avis et critiques

Re: Vos derniers films vus

Messagede NonooStar le Sam 20 Jan 2018 03:13

Pour Three Billboards, j'ai pas été complètement convaincu. Il y a de très bonnes choses mais, en même temps, McDonagh essaie de faire son petit malin avec des ruptures de ton particulièrement brutales ou des superpositions de drame et de comédie qui ne fonctionnent pas toujours aussi bien qu'il le pense. Du coup, on perd un peu de vue les enjeux du film... surtout que pendant un bon tiers du film, le personnage de McDormand se retrouve en retrait. Mais ça reste quand même très recommandable.

Par contre, j'hallucine un peu des réactions favorables de la presse culturelle française qui applaudit des deux mains un film où les deux personnages finissent par
aller faire un peu de justice expéditive en allant buter un mec dans l'état d'à côté
, avec McDonagh qui te présente ça en mode "
c'est bien, ça va resserrer leurs liens
". Bien joué, Martin ! :mrgreen:

À côté de ça, les inénarrables Inrocks y ont apparemment vu un "drame sur le racisme quotidien dans l’Amérique profonde"... un drame sur le racisme où il y a trois personnages noirs dont le temps cumulé à l'écran ne doit pas dépassé les 15 minutes, c'est fort quand même ! :facepalm:
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
NonooStar
Apprenti Jedi
Apprenti Jedi
 
Messages: 193
Inscription: Ven 19 Juil 2013 18:17

Re: Vos derniers films vus

Messagede Sigurd le Sam 20 Jan 2018 11:51

NonooStar a écrit:Par contre, j'hallucine un peu des réactions favorables de la presse culturelle française qui applaudit des deux mains un film où les deux personnages finissent par
aller faire un peu de justice expéditive en allant buter un mec dans l'état d'à côté
, avec McDonagh qui te présente ça en mode "
c'est bien, ça va resserrer leurs liens
". Bien joué, Martin ! :mrgreen:


Eux-mêmes ne savent pas vraiment s'ils vont passer à l'acte non ? Il me semblait que le film se terminait sur une réplique du genre "on verra bien ce qu'on fait", qui fait du coup écho à l'imprévisibilité quasi permanente de tous les personnages du film.
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Sigurd
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
 
Messages: 1463
Inscription: Jeu 22 Sep 2011 11:01

Re: Vos derniers films vus

Messagede Arkaron le Dim 21 Jan 2018 23:37

Je ne comprends pas très bien la fixation des gens sur cette histoire de rédemption... Le mec ESSAIE de trouver le chemin de la rédemption, mais lorsqu’il s’avère que celle-ci est plus difficile à obtenir que prévu, il reste sur son idée initiale et décide d’aller buter la mauvaise personne, enfin peut-être, si le coeur lui en dit. Je ne vois pas du tout en quoi le type s’est amélioré. Il est passé de gros branleur qui n’en a rien à cirer du monde et préfère lire ses comics, à vigilante infoutu de se battre qui jète son dévolu sur le premier suspect et est toujours trop fainéant pour s’efforcer à trouver le véritable coupable, ou même à prendre une décision concrète. C’est d’un cynisme effarant. J’adore, hein, qu’on se comprenne bien. Ça renforce clairement la complexité du scénario. Mais les gens qui s’époumonnent à parler de “rédemption”, faut qu’ils m’expliquent.
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Arkaron
Team CloneWeb
Team CloneWeb
 
Messages: 1644
Inscription: Dim 14 Sep 2008 19:10

Re: Vos derniers films vus

Messagede cloneweb le Lun 22 Jan 2018 09:31

Ami Ami, de Victor Saint Macary.
Surprenante comédie française qui joue avec les codes pour proposer un résultat plutôt réussi. Comme tous les premiers films, il y des petits défauts (quelques faux raccords, des ruptures brutales de ton...) mais les dialogues sont bien écrits, les comédiens tous bons dans leur rôle et, surtout, on se marre bien avec un humour très souvent décalé, voir un peu trash.
Toujours content de voir qu'en France, entre deux comédies racistes, on peut faire un truc drôle.
Image
Avatar de l’utilisateur
cloneweb
Awesome Boss
Awesome Boss
 
Messages: 8224
Inscription: Sam 6 Sep 2008 08:14
Localisation: Paris

Re: Vos derniers films vus

Messagede Luciole le Mer 24 Jan 2018 20:32

Three Billboards

J'ai pas mal aimé mais c'est loin d'être incroyable. Certains personnages sont un peu trop poussifs et au bout d'un moment, l'histoire bascule dans une réalité alternative où il n'y a plus de lois aux Etats Unis.

Je comprends pouquoi ça a plu là bas, même si comme le dit Sigurd, le film finit par basculer vers un portrait assez néfaste des usa.
au final, j'ai un peu l'impression que tout le monde est rempli de haine, et ils se cherchent une excuse pour pouvoir l'exprimer.

(J'aurais terminé le film après le coup de fil de Sam Rockwell et coupé les 3 dernières minutes)
Image
Image
Mon deviantart
I love the smell of CGI in the morning. - Miles Quaritch
Avatar de l’utilisateur
Luciole
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2568
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 16:24

Re: Vos derniers films vus

Messagede Marvel Boy le Jeu 25 Jan 2018 18:39

Luciole a écrit:(J'aurais terminé le film après le coup de fil de Sam Rockwell et coupé les 3 dernières minutes)

Exactement ce que je me suis dit pendant la scène !
Image
Avatar de l’utilisateur
Marvel Boy
Jedi
Jedi
 
Messages: 392
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 19:24
Localisation: Where the streets have no name

Re: Vos derniers films vus

Messagede Xidius le Ven 26 Jan 2018 01:21

Vous êtes fous les mecs. La dernière scène est tellement honnête et juste dans sa peinture d'une humanité paumée, c'est fabuleux.
Image
Avatar de l’utilisateur
Xidius
L'Elu
L'Elu
 
Messages: 4977
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 16:10
Localisation: Paris (XVème)

Re: Vos derniers films vus

Messagede Luciole le Dim 28 Jan 2018 21:46

Elle est répétitive, on avait compris l'idée.
Image
Image
Mon deviantart
I love the smell of CGI in the morning. - Miles Quaritch
Avatar de l’utilisateur
Luciole
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2568
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 16:24

Re: Vos derniers films vus

Messagede Xidius le Lun 29 Jan 2018 15:50

En l’occurrence non,
vu que les personnages se sont accordés et pensent avoir franchi un cap définitif.
Image
Avatar de l’utilisateur
Xidius
L'Elu
L'Elu
 
Messages: 4977
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 16:10
Localisation: Paris (XVème)

Re: Vos derniers films vus

Messagede Xidius le Jeu 8 Fév 2018 16:20

Black Panther (2018) de Ryan Coogler
Quel film étrange. Il faut bien saluer Marvel Studios pour ce qui est son film le plus couillu, exotique et original.
Entre la direction artistique techno/tribal new age, la musique pleine de percus et de chants africains et le sujet même du film, j'ai vraiment eu l'impression d'être devant le premier méga blockbuster ouvertement africain.
Ça tente plein de trucs intéressants, pour casser un peu les codes formels du blockbuster US en y amenant au galop la culture du vieux continent.

Le problème, c'est qu'au final, j'ai l'impression que ça ne prend jamais.
Le jeu des acteurs qui forcent tous l'accent comme des malades est absolument ridicule, surtout quand t'as un Michael B. Jordan qui en impose en face, et d'ailleurs le manque de charisme du héros déjà présent dans Civil War se ressent beaucoup trop ici.
La réalisation est d'une platitude confondante, avec des scènes d'actions soit surdécoupées, soit dégoulinantes de numérique et bien fakes, sans parler du festival de fonds verts foirés, surtout dans un film qui occupe les 3/4 de son temps avec des champs contrechamps plus plats tu meurs. C'est d'ailleurs ouf de voir le manque de patate global de l'entreprise, surtout quand Creed emballait ses combats avec panache.
Le script rame sur une intrigue de chambres dont on connait pertinemment l'issue, sans jamais parvenir à donner l'ampleur suffisante à cette histoire de royauté, pour la simple et bonne raison qu'excepté les gros money shots de paysage en CGI, on ne voit concrètement jamais la vie quotidienne au Wakanda, le peuple d'en bas, le banal... On est beaucoup trop dans les hautes sphères pour jauger l'importance réelle des enjeux.
Puis bon, comme dans Thor Ragnarok, il y a vraiment des plans de la super honte pour un tel budget.

Bref, je me suis emmerdé et ait pas trouvé ça ludique, prenant et fun pour un rond, tout en me disant perpétuellement que j'avais peut-être jamais vu ça, que ça ressemblait à rien de ce qu'on voyait à ce niveau de budget sur une pure question de représentation ethnique, et qu'il y avait plein de passages très curieux qui me sortait d'une façon ou d'une autre de la zone de confort à laquelle on s'attend devant un tel truc. Un essai bien bizarre donc, à transformer la prochaine fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Xidius
L'Elu
L'Elu
 
Messages: 4977
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 16:10
Localisation: Paris (XVème)

Re: Vos derniers films vus

Messagede cloneweb le Mer 21 Fév 2018 11:48

The Ritual
Chouette petit thriller horrifique vu sur Netflix. De vraies belles idées, un coté "on ne cherche pas à céder à la facilité", des jumpscares qui fonctionnent et de jolis décors suédois, que demander de mieux ? Peut-etre une meilleure fin ?

Content de voir que Netflix va piocher dans les petits films de genre habituellement réservés aux festivals. Ca n'arrangera pas forcément Loval qui doit se faire voler sa marchandise mais ça me permet de voir tout ça sans avoir à traverser l'Europe.
Image
Avatar de l’utilisateur
cloneweb
Awesome Boss
Awesome Boss
 
Messages: 8224
Inscription: Sam 6 Sep 2008 08:14
Localisation: Paris

Re: Vos derniers films vus

Messagede Xidius le Mer 21 Fév 2018 19:44

La scène dans la chapelle, je faisais pas le fier putain. :shock:
Image
Avatar de l’utilisateur
Xidius
L'Elu
L'Elu
 
Messages: 4977
Inscription: Jeu 11 Sep 2008 16:10
Localisation: Paris (XVème)

Re: Vos derniers films vus

Messagede cloneweb le Lun 19 Mar 2018 10:33

Battleship Island
Le film est un peu long à démarrer, surtout quand on ignore tout comme moi du contexte de son histoire, et est aussi surprenant (la scène musicale avec le clarinettiste et sa fille au début :shock: ). Puis les éléments se mettent petit à petit en place jusqu'à un PUTAIN DE FINAL DE SA MERE. La scène d'évasion -dont tout un passage monté sur Ectasy of Gold- est une des scènes de fusillade les plus impressionnantes que j'ai pu voir.
Ravi d'avoir vu le film sur un grand écran. Il fallait bien tout ça.
Image
Avatar de l’utilisateur
cloneweb
Awesome Boss
Awesome Boss
 
Messages: 8224
Inscription: Sam 6 Sep 2008 08:14
Localisation: Paris

Re: Vos derniers films vus

Messagede Arkaron le Lun 19 Mar 2018 22:19

Quelle chance de l'avoir vu au cinéma ! Les autres Parisiens, ALLEZ-Y !
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Arkaron
Team CloneWeb
Team CloneWeb
 
Messages: 1644
Inscription: Dim 14 Sep 2008 19:10

Re: Vos derniers films vus

Messagede cloneweb le Mer 21 Mar 2018 11:34

Y aura une ou deux séances à Toulouse début avril aussi, le Gaumont s'est bougé.

Ready Player One, de Steven Spielberg

Il avait commencé à s'échauffer sur Tintin et le Secret de la Licorne. On pouvait se demander comment Steven Spielberg allait continuer à utiliser la performance capture. Le bougre l’a fait en décidant de porter à l’écran le roman Ready Player One, d'Ernest Cline. Il y est question d’un monde virtuel, l’Oasis, dans lequel une population qui a abandonné tout espoir de résoudre ces problèmes trouve refuge. Ce monde virtuel où tout est possible, à commencer par la possibilité d’incarner tous les personnages issus de la pop culture que l’on veut, a été créé par un homme -James Halliday- qui a décidé de confier les clefs (littéralement) de son royaume à celui qui parviendra au bout de trois épreuves. Parzival (ou Perceval, le personnage arthurien qui a trouvé le Graal dans la mythologie) est le héros de cette quête, et il rencontrera des alliés comme des ennemis pour en venir à bout.

Le pitch est très Spielbergien mais aussi très « Amblin ». On pense évidemment aux Goonies ou à Indiana Jones. Ca tombe bien, puisque Ready Player One est un concentré de pop culture. Chaque plan est l’occasion de faire une référence à un univers. L’Oasis, et le fait qu'on puisse tout incarner, donne des possibilités presque illimitées au réalisateur amateur de jeux vidéo qui cite principalement des œuvres qui ont gravité autour de lui, mais jamais les siennes directement. Mais contrairement aux habitudes récentes de singer d’anciennes productions, Ready Player One ne se contente pas de recopier pour rendre hommage mais bien de s’emparer de ces éléments pour mieux s’en servir dans la narration. Vous verrez le Géant de Fer, mais pas question de mettre dans sa bouche la fameuse réplique du dessin animé de Brad Bird : il est ici pour servir l’action, pas pour apporter du réconfort et un coté « déjà vu » au spectateur nostalgique. Les plus geeks d’entre vous buggeront quand même sur les milliers de petites références, certaines musicales, d’autres forcément visuelles qui n’apparaitront qu’à la seconde ou troisième vision.

Mais ces références ne sont pas le propos en tant que telles. Elles servent à montrer que Steven Spielberg a tout compris aux générations, l’ancienne qui se réfugie dans la nostalgie mais aussi la nouvelle hyperconnectée. Avec son Oasis créé par trois hommes qui pourraient être les héros de The Social Network devenus vieux et cet univers foisonnant, le réalisateur met en opposition le réel et le virtuel (littéralement d’ailleurs puisque le personnage virtuel voit plusieurs fois des scènes du monde réel) pour mieux montrer qu’en 2018 l’un et l’autre ne font plus qu’un. Le réalisateur montre aussi à travers les personnages qu’il est un joueur émérite, que ça soit avec un casque VR ou avec la manette d’une vieille console Atari dans les mains. Alors qu’un film comme le dernier Jumanji tente de reprendre les codes vidéoludiques souvent en vain, alors que la performance capture est perçue par beaucoup comme un gadget, il faut un vieux monsieur de 71 ans ( !) pour sublimer tout ça et pour permettre, à travers également une galerie de personnages savoureux et un optimisme constant, pour nous ouvrir les yeux sur le monde dans lequel on vit.

Qui plus est, Spielberg livre à travers Ready Player One un film très personnel, le faisant s’exprimer à travers le personnage de James Halliday, qui se renvoie lui-même au petit garçon qu’il a été et qu’il aime bien avoir à ses cotés. Il n’est pas question de s’assoir confortablement dans la nostalgie mais bien de montrer ce que notre culture, toute geek qu’elle soit, nous a permis de devenir qui on est maintenant. Cette scène, d’ailleurs, sonne comme le testament d’un réalisateur qui voit venir la fin de sa carrière et qui voudrait bien passer le flambeau à la jeune génération.

Vous veniez pour les références ? Vous repartirez non seulement pour les thématiques mais aussi pour la mise en scène. Steven Spielberg livre un film incroyablement dynamique, toujours lisibles et certaines scènes sont particulièrement mémorables, à l’image de la course de voiture vue dans la bande-annonce qui est juste monumentale. Les passages entre le monde réel et l’univers virtuel se font avec une telle souplesse qu’on finit par ne plus se rendre compte d’où on est. Les séquences sont longues, très longues parfois, ce qui fait du bien à une époque où tout est sur-découpé. On considère souvent Spielberg comme le meilleur mais la maestria dont il fait preuve ici ne fait que le confirmer.
Deux micro bémols néanmoins : certains seconds rôles sont un peu trop sous utilisés, tout comme la bande originale d’Alan Silvestri certes de qualité mais noyée dans les morceaux de musique des années 80.

Ready Player One est une grande aventure comme le réalisateur en produisait sous la bannière Amblin, et le premier film des années 2010 à en mériter l’appellation. On pense à la fois aux Goonies, à The Social Network et aux robots géants de la pop culture japonaise, le tout en 2h20 tourbillonnantes et on sort de la salle après avoir traversé une palette d’émotions comme on n’en avait plus vu en salles depuis Mad Max Fury Road. Un classique instantané.
Image
Avatar de l’utilisateur
cloneweb
Awesome Boss
Awesome Boss
 
Messages: 8224
Inscription: Sam 6 Sep 2008 08:14
Localisation: Paris

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les films déjà sortis

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron