Duet - Glen Keane

Pour parler des séries télés mais aussi pour des sujets de cinéma divers (musiques de films, débats de fond, etc)...

Duet - Glen Keane

Messagede cloneweb le Mar 30 Sep 2014 09:15

Image

Glen Keane a présenté Duet au Forum des Images ce lundi 29 septembre, avec beaucoup d'enthousiasme, d'humour et d'humilité.

Il est d'abord revenu sur sa carrière, sur son mentor Ollie Johnston, et sur son travail au sein de Disney.
Il a expliqué plein de choses passionnantes, comme le fait qu'il avait peur que son trait quand il dessinait l'ours de Rox et Rouky disparaisse soit lissé par l'animation, que Ariel est basée sur sa femme, qu'il dessinait énormément.

Ariel dessiné en live

La Bête dessinée en live (en timelapse) : elle a de petites oreilles pour la rendre moins monstrueuse et les yeux du prince.
Tout repose dans les yeux d'ailleurs puisque c'est "l'âme du personnage".

On a vu des séquences du projet Max et les Maximonstres, sur lequel il a travaillé avec John Lasseter et dans lequel Max était en animation traditionnelle et les décors en CGI. Quelques années avant Toy Story. La séquence est (vers 1 min)

Il est longuement revenu sur Raiponce et les difficultés rencontrées à cause de la technologie. Il a beaucoup évoqué la remise en question, et le coté "tu dois désapprendre tout ce que tu as appris", l'artiste devant se surpasse pour surmonter l'obstacle technologique.
Raiponce avait l'air d'être une belle galère, les premiers animateurs CGI lui disant qu'ils ne pouvaient faire les cheveux que si l'héroïne ne les touchait pas, ce à quoi Keane a répondu par une petite séquence animée où elle ne fait que ça.
Le résultat est à la hauteur mais il m'a donné l'impression d'avoir pris cher pendant la production. C'est d'ailleurs là qu'il a senti "une sonnette en lui-même" lui disant qu'il était l'heure de partir faire des choses ailleurs.

Il a donc monté Glen Keane Productions et s'est embarqué dans l'aventure Duet avec Google. La version en ligne du film n'est pas le produit définitif puisque Duet est destiné aux mobiles et a un coté interactif, "une fenêtre sur l'univers animé" proposé. En fait, on peut déplacer son téléphone dans l'espace et choisir ce qu'on veut regarder. Dans le film, le couple est ensemble puis l'un part à gauche et l'autre à droite. On peut donc choisir de suivre l'un en bougeant le téléphone vers la droite (ou l'autre vers la gauche). Dans la scène de l'arbre, on peut se balader de haut en bas et de droite à gauche dans l'arbre et ensuite revenir à l'histoire. Quand la danseuse tourne sur elle même, on peut monter et descendre le téléphone pour choisir l'angle de vue, etc...
C'est donc un travail titanesque puisque Glen Keane devait tout prévoir et faire en sorte que l'histoire se tienne. Il présentait le parcours des personnages comme une sorte d'escalier à double révolution, deux lignes parallèles qui se croisent et qu'on peut choisir de suivre comme on veut. Il fallait aussi prévoir des séquences géantes (celle de l'arbre) où les outils de dessin habituels étaient trop petits. Et mettre tout ça dans un logiciel Google pour calculer le tout.
Ah, et j'oubliais un truc : le film a été réalisé en 60 fps. Il a donc fallu imaginer comment faire de l'animation traditionnelle en 60 fps, ce qu'il a trouvé en repensant à des personnes comme Ollie Johnston qui, en son temps, s'interrogeait déjà sur le 24 fps. La boucle était bouclée.

Duet version cinéma
Image
Avatar de l’utilisateur
cloneweb
Awesome Boss
Awesome Boss
 
Messages: 8111
Inscription: Sam 6 Sep 2008 08:14
Localisation: Paris

Re: Duet - Glen Keane

Messagede crazyguy le Mar 30 Sep 2014 10:40

Environ 10.000 dessins, si je dis pas de bêtise.
Image
Avatar de l’utilisateur
crazyguy
Vice President of Awesome
Vice President of Awesome
 
Messages: 2334
Inscription: Sam 6 Sep 2008 11:20
Localisation: Dantoncul


Retourner vers Séries télés et autres sujets cinéma

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron